Skip to content

Startups : comment parler à ses utilisateurs pour savoir si son idée est bonne

La plupart des gens ont une idée complètement erronée de la façon dont les nouvelles startups se créent. Ils pensent que les idées de nouveaux produits sont le fruit d'une réflexion de financiers un dimanche paresseux ou d'une séance de codage tardive. Vous savez sans doute que cela ne fonctionne pas de cette façon.

Avant de lancer votre MVP il est essentiel de parler à vos utilisateurs: les meilleurs fondateurs parlent à leurs utilisateurs tout au long de la vie de l'entreprise. Nous allons donc aborder les questions essentielles : comment trouver vos utilisateurs et comment leur parler ? quelles questions leur poser et lesquelles ne pas leur poser ? et comment transformer vos conclusions en MVP ?

Les meilleurs fondateurs parlent à leurs futurs clients avant même d'avoir un produit. En fait, les meilleurs fondateurs du monde apprennent directement de leurs utilisateurs tout au long de la vie de leur entreprise, mais cela dépend de la façon dont vous avez correctement identifié qui sont vos utilisateurs.  Les utilisateurs et les clients vous obligeront à être honnête avec vous même et réaliste. Ce sont les seuls parties prenantes qui vous paient réellement quoi que ce soit. Si quelqu'un vous dira la vérité, ce sera eux.

La base pour être en contact c'est le numéro de téléphone donné à vos utilisateurs. Chez Airbnb, le téléphone du fondateur, c'est le numéro qu'ils mettent sur leur site web et qu'ils partagent avec tous leurs hôtes au début. Ils ne se cachaient pas derrière des e-mails anonymes, ils voulaient entendre les avis des clients. À l'époque, cela semblait presque radical.

La plupart des fondateurs passeraient leur temps devant l'ordinateur à essayer de trouver des canaux de croissance évolutifs, comme les annonces Google. Malheureusement, la plupart des fondateurs ne créent toujours pas de liens personnels avec leurs utilisateurs et se cachent derrière des e-mails [email protected] ou des e-mails donotreply.

 

Comment trouver vos utilisateurs et comment leur parler ?

Il est toujours facile d'interviewer des personnes que vous connaissez ou des personnes qui sont dans votre réseau, car elles sont simplement les plus susceptibles de vous répondre, mais elles peuvent être moins honnêtes dans leurs réponses pour ne pas vous froisser.

N'ayez pas peur de les contacter et n'ayez pas peur du refus. Le deuxième groupe ici sont les collègues ou anciens collègues. Ils peuvent être une très bonne source. Ils peuvent connaître très bien le sujet et si vous créez du logiciel pour les startups, vous pouvez facilement trouver quelqu'un qui est un utilisateur potentiel. Il est également très commun que les premiers utilisateurs avec lesquels vous parlez soient en dehors de votre cercle personnel ou de celui de vos collègues.

La plupart des startups qui ont créé un business plan sur Angel ont trouvé leurs premiers utilisateurs sur LinkedIn, sur les forums comme Reddit, les communauté Slack ou Discord et parfois des événements en personne.  Comment s'adresser à eux : tout d'abord, définissez votre objectif. Pourquoi voulez-vous parler à vos utilisateurs ? Que voulez-vous apprendre d'eux ? Ensuite, définissez votre cible. Qui sont vos utilisateurs idéaux ? Comment pouvez-vous les trouver ? Une fois que vous avez défini votre cible, préparez vos questions. Assurez-vous de poser des questions ouvertes qui vous permettront d'obtenir des réponses détaillées et de vraies opinions. Évitez les questions fermées qui ne vous donneront qu'une seule réponse. Enfin, réalisez vos interviews et analysez vos résultats. Utilisez les réponses de vos utilisateurs pour améliorer votre produit ou service et pour prendre de meilleures décisions sur votre business modèle.

Et N'oubliez pas de remercier vos utilisateurs pour leur temps et leur contribution !

Quelles questions poser à vos utilisateurs (et lesquelles éviter) ?

Tout d'abord, vous voulez vous assurer que ces entretiens se déroulent par des appels vidéo, des appels téléphoniques ou en personne. Vous pouvez en apprendre beaucoup plus d'un entretien vidéo de cinq minutes que de 500 ou 5 000 réponses de sucre. Ensuite, vous voulez créer un lien de confiance avec votre interlocuteur. Ils vont vous donner des réponses à des questions que peut-être personne ne leur a jamais posées auparavant, alors vous devez vous assurer qu'ils peuvent vous faire confiance et se sentir à l'aise dans cette situation.

La chose la plus importante ici est de ne pas présenter votre idée avant la fin de l'appel. Le faire trop tôt peut fausser leurs réponses.

Votre rôle ici, dans cet entretien, est d'écouter, pas de parler. Il y a de bonnes techniques pour inciter les gens à s'ouvrir et à parler de leurs problèmes et une bonne technique consiste à poser des questions suivies ouvertes. Par exemple, racontez-moi ça. Si vous n'enregistrez pas l'entretien, vous devriez au moins prendre des notes autant que possible. De toute façon, vous devez traduire les enregistrements en notes, alors autant prendre des notes pendant l'entretien.

 

Ne jamais présenter de produit ou de solution pour en apprendre davantage sur le problème que rencontre votre utilisateur. Ne dites même pas ce que je vais construire.  Voici quelques questions très précises que vous pouvez utiliser dans vos entretiens :

1. Dites-moi comment vous faites X aujourd'hui. Par X, je fais référence à un problème spécifique, une tâche ou un objectif que vous essayez de résoudre.

2. Quelle est la chose la plus difficile que vous faites à propos de X ?

3. Pourquoi est-ce difficile ?

4. Combien souvent devez-vous faire X ?

5. Pourquoi est-il important pour votre entreprise de faire X ? Assurez-vous de creuser profondément dans cette question, car comprendre cette motivation sera essentielle.

6. Que faites-vous pour résoudre ce problème vous-même aujourd'hui ? Il est vraiment important de comprendre ce qu'ils font actuellement. Si vous pouvez les regarder le faire, c'est encore mieux. S'ils peuvent partager leur écran ou vous montrer leur ordinateur portable pendant l'entretien et vous montrer les outils actuels, ce qu'ils en font, qu'est qu'il apparaît, c'est l' idéal. Vous devez vraiment comprendre leur comportement, pas seulement ce qu'ils disent, mais ce qu'ils font, car il sera difficile de changer leur comportement.

Vous devez également poser des questions suivies car il est très difficile de faire dire tout à quelqu'un en une seule réponse à une seule question. Habituez-vous à poser des questions comme "Qu'est-ce que vous entendez par là ?" ou "Pouvez-vous m'en dire plus ?" ou "Pourquoi est-ce important pour vous ?".

Mais évitez absolument certaines questions comme : "Utiliserez-vous notre produit ?" Ils vont probablement répondre oui, mais cela ne vous sera pas d'une grande utilité. "Quelles fonctionnalités rendraient le produit X meilleur ?"

 

Rappelez-vous que leur travail consiste à vous parler du problème, et votre travail consiste à réfléchir aux fonctionnalités pour résoudre ce problème. Donc, leur demander de parler de votre travail ne va pas vraiment vous aider. Les questions oui/non ne sont pas vraiment utiles non plus. Vous voulez qu'ils vous expliquent et vous donnent autant d'exemples concrets et réels que possible, donc simplement poser des questions oui/non n'est pas idéal. Et enfin, poser deux questions en même temps va les perturber et perturber vos réponses.

Un point important a éviter :  se concentrer sur les fonctionnalités au lieu des problèmes. C'est très naturel de faire cela, votre cerveau réfléchit à toutes les façons de résoudre ce problème, mais en réalité, vous êtes ici pour comprendre profondément les problèmes, pas pour trouver des solutions, cela sera pour un autre événement. Les utilisateurs ont généralement de bons problèmes, mais aussi souvent de mauvaises solutions.

 

Comment transformer vos entretiens utilisateurs en MVP ?

Maintenant que vous avez effectué vos cinq ou dix entretiens avec des utilisateurs, vous devez vous assurer que vous avez des notes de tous ces entretiens. Utilisez des post-it ou un logiciel comme Klaxoon ou Figma pour trier et regrouper par différents problèmes. Ensuite, vous rédiger vos conclusions et utiliser toutes ces informations pour élaborer une hypothèse de solution à ce problème.

Lorsque vous décidez de votre MVP (produit minimum viable), assurez-vous d'avoir des informations précises.

Vérifiez également si le problème que vous résolvez est réellement précieux, c'est-à-dire si les personnes sont prêtes à payer pour la solution ou le problème lui-même. Pour cela, vous pouvez vous demander si les gens payent déjà de l'argent pour d'autres solutions dans ce domaine, si les personnes utilisent déjà des logiciels qu'elles apprécient ou si ça semble facile de vendre votre solution à cette audience.

Une fois que vous avez un prototype MVP, vous pouvez commencer à le montrer aux utilisateurs, même s'il s'agit simplement d'un prototype de design dans Invision ou Figma. Vous pouvez leur montrer l'application sur votre téléphone et leur demander d'essayer de réaliser une tâche spécifique, mais ne leur dites pas comment utiliser chaque écran. Il est également utile de les faire parler de ce qu'ils pensent à chaque étape et de leur demander de décrire exactement ce qu'ils pensent.

Une fois que vous avez effectué plusieurs de ces entretiens et peut-être des sessions de tests de prototypes MVP, il est important de continuer à suivre vos utilisateurs et à leur poser des questions pour mieux comprendre leurs habitudes et leurs comportements. Cela vous aidera à développer une meilleure compréhension de leurs besoins et de leurs problèmes, ce qui vous permettra de créer une solution plus efficace pour eux.

 
Group 1